Rechercher
Mémoire de la Palestine
31 juillet
2004
L’armée de l’occupation sioniste déclare, un mois après le commencement de son opération militaire à Beit Hanoun destinée à stopper le lancement des roquettes d’Al-Qassam, l’échec de cette opération. Elle lui donne le nom d’Al-Ghayba, l’absence.
2002
Une quarantaine de Sionistes tombent ou tués ou blessés suite à l’explosion d’un obus implanté dans un restaurant à l’intérieur de l’université hébreu dans la ville de Jérusalem (Al-Quds occupée). Les brigades du martyr Ezziddine Al-Qassam, la branche militaire du mouvement de la résistance islamique "Hamas" adoptent l’opération martyre.
2001
Les forces de l’occupation sionistes commettent un horrible massacre envers les Palestiniens. Ce jour-là, les avions sionistes effectuent un bombardement en lançant des missiles en direction du bureau de presse du mouvement de la résistance islamique "Hamas". Suite à ce bombardement, les deux cheikhs Djamel Salim et Djamel Mansour tombent en martyre. Deux autres journalistes se trouvant à l’intérieur du bureau sont aussi tués. Deux enfants qui ne sont pas loin du bureau tombent aussi en martyre.
1988
Le Roi Hossein de Jordanie déclare le détachement des relations juridiques et administratives entre la Cisjordanie et la Jordanie, après avoir eu 38 ans d’une totale unification.
... Archive
L'Egypte met en garde contre un plan d'assassinat des dirigeants du Hamas
Afin de provoquer la discorde avec Gaza
L'Egypte met en garde contre un plan d'assassinat des dirigeants du Hamas
[ 16/03/2013 - 17:07 ]
Des tentatives visant la discorde entre l'Egypte et le peuple palestinien
Le Caire / Londres – CPI

Des sources de sécurité égyptiennes bien informées ont averti d'un complot visant à assassiner les dirigeants du Mouvement de la résistance islamique, le Hamas, sur le territoire égyptien, afin de pousser la situation vers plus de l'aggravation de la scène là-bas, et de travailler pour provoquer la discorde avec les Palestiniens dans la bande de Gaza, en particulier avec le Hamas, surtout que l'Egypte est la seule passerelle de Gaza à la libre circulation des militants palestiniens et de franchissement.

L'agence de nouvelles "Quds Press" a rapporté de sources qui ont requis l'anonymat, a que la sécurité de l'appareil égyptienne a, au cours des dernières semaines, convoqué des anciens éléments des services de sécurité dans la bande de Gaza, sur des soupçons contre eux, pour surveiller et suivre un certain nombre de dirigeants du Hamas sur le territoire égyptien.

Les sources ont souligné que l'appareil de sécurité égyptien s'opposera à toute tentative d'un tel côté à aggraver la situation en Egypte, ou d'exploiter la crise interne, tout en rejetant, en même temps, de révéler qui est derrière ce plan.

Il est à noter qu'il existe en Egypte, selon des estimations, environ 4 000 membres des services de sécurité palestiniens, en particulier de la «sécurité préventive», qui ont fui le secteur, après le contrôle des brigades d'el-Qassam, " l'aile militaire du mouvement du Hamas" sur les sièges de la sécurité et administratifs dans la bande de Gaza en 2006.

Page Top