Rechercher
Mémoire de la Palestine
17 avril
2004
Dr. Abdel Aziz al Rantissi et l’un des ses compagnons tombent en martyre lors d’une opération d’assassinat exécutée par l’aviation militaire israélienne dans la rue d’al Jala à Gaza.
2002
La FAO annonce sa crainte de la propagation de la famine et de certaines maladies dans le camp de Jénine après l’opération militaire israélienne contre le camp où les forces occupantes ont encerclé et tué des centaines de palestiniens.
1948
Le conseil de l’ONU accepte la décision de l’accalmie signée entre les pays arabes et les bandes israéliennes après la guerre de 1948.
... Archive
Haniyeh appelle l'Egypte à trouver une alternative aux tunnels
Haniyeh appelle l'Egypte à trouver une alternative aux tunnels
[ 18/07/2013 - 11:44 ]
Gaza – CPI

Le Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, a confirmé être en contact avec les Egyptiens pour pousser la réconciliation à l'avant, appelant à trouver une alternative aux tunnels démolis par l'armée égyptienne sur les frontières de la Bande de Gaza avec l'Egypte.

Haniyeh a souligné dans son discours lors d'un repas collectif organisé mercredi soir à Gaza par l'Institut d'el-Amal pour les orphelins, que la Bande de Gaza vit sous le blocus depuis plus de 6 ans et l'Egypte qui démolit les tunnels doit trouver des alternatives pour acheminer les marchandises et les besoins nécessaires au secteur.

"Nous pousserons la réconciliation et il y a un contact avec le côté égyptien à cet égard", a-t-il ajouté en soulignant qu'ils attendent les suites de la situation en Egypte.

Haniyeh a attribué à l'occupation l'entière responsabilité de l'augmentation du nombre d'orphelins dans la Bande de Gaza, attirant l'attention sur les agressions répétées contre le peuple palestinien qui causent la mort d'un grand nombre de citoyens ainsi que l'augmentation du nombre d'orphelins.

Il est à noter que les forces militaires égyptiennes poursuivent la démolition des tunnels sous les frontières entre Gaza et l'Egypte, dans le cadre d'une opération lancée depuis le coup d'état contre le président Mohamed Morsi, il y a deux semaines.

Page Top